vendredi, décembre 15, 2017

Venise la cité des Doges

Venise n’était pas encore une ville mais la lagune se développait sans cesse sur la base de villages communautaires : Torcelle, Malamocco ( extrémité Sud du Lido), Chioggia, Rivo Alto( le futur Rialto : haute rive, l’îlot le plus élevé de la lagune). Et ses villages communautaires avaient des intérêts quelquefois divergents.

Le premier Doge de Venise.

L’unification des villages de la lagune

L’empereur byzantin Léon III l’Isaurien unifia les villages sous le contrôle d’un chef, appelé Dux en latin, d’où le nom Doge en dialecte vénitien.

L’empereur Léon III souhaita que le Dux ou Doge soit élu par ses propres pairs de Venise et qu’il ait une grande marge de manœuvre pour faire prospérer Venise.

697 : le premier Dux de Venise

Paoluccio Anafesto fut élu en 697 et inaugura ainsi la fonction de Doge de Venise.

Puis il y eu Orso Ipato, élu en 726, et 118 autres Doges durant une période faste de 1100 ans.

Le siège de Venise fut au début sur le continent à Eraclea, puis il fut transféré en 742 sur l’île éloignée de Malamocco par le successeur de Orso Ipato : Teodato Ipato.

En 810, le fils de Charlemagne, Pépin , roi d’Italie, essaya de conquérir Venise après avoir conquis toutes les cités autour ( Eraclea, Grado, Jesolo ). Les vénitiens utilisèrent la ruse pour tromper la flotte franque en enlevant les pieux signalant les bancs de sable du canal reliant Servolo à Malomocco, si bien que les navires de guerre s’échouèrent et que les francs furent repoussés. Le fameux canal s’appelle maintenant le Canale dell’Orfano, le canal de l’orphelin…

Le Doge de Venise Agnello Partecipazio, héros de la bataille contre les francs, décida finalement que Malamocco n’était pas plus sûr que Eraclea et qu’il valait mieux placer le centre du pouvoir au milieu de la lagune pas loin de l’endroit le plus haut ( Rive haute ou Rialto ), d’où il était originaire.

Pépin et l’empereur byzantin signèrent en 811 la Pax Nicephori plaçant officiellement Venise sous l’autorité byzantine mais avec une certaine autonomie.

En 814 Venise frappe sa première monnaie, les travaux du palais des Doges démarrent.

Le rôle des reliques de Saint Marc

En 827 l’archipel passe sous l’autorité religieuse d’Aquilée, faisant partie du royaume franc. La cité des Doges doit prouver son autonomie religieuse.

En 828, deux marchands vénitiens :Andrea dit « Rustico » da Torcello et Buono tribun da Malamocco, dérobent  le corps de l’évangéliste Saint Marc à Alexandrie et le ramènent à la cité des Doges.

Elles furent accueillies avec ferveur à Venise, car non seulement elles allaient attirer les pèlerins de toute l’Europe, mais aussi parce que l’histoire vénitienne raconte que saint Marc, quand il était en vie, aurait évangélisé le peuple vénitien.

Venise acquière ainsi son indépendance religieuse vis à vis de Rome et du coup aussi politique.

Saint Marc devient le Saint patron de Venise et l’emblème de la ville sous la forme d’un lion ailé qui brandit une épée et tient entre les pattes un livre ouvert sur lequel on peut lire: Pax Tibi Marce Evangelista Meus,  Paix à Toi ô Marc Mon Évangéliste, et supplante Saint Theodore imposé par les byzantins.

SANS COMMENTAIRES